15 déc. 2020

Scalextric, roi des circuits

 Scalextric, une marque associée à ce qu'on appelle plus généralement "circuit automobile électrique" ou "circuit routier", a célébré ses 60 ans en 2017. 




C'est en 1957 que son concepteur Fred Francis a présenté à la foire de Harrogate en Angleterre les premiers coffrets permettant aux enfants d'organiser des courses automobiles dans leur chambre.

Un peu d'histoire du circuit routier jouet

En France dès 1937, le passionné de mécanique Louis Roussy qui produit des traisn mécaniques depuis 1926 met au point un circuit automobile très original "L' autoroute LR" qu'il présente pour le Noel 1936.

Ce circuit dont les pistes ne comportent pas de fente (slot en anglais), permet de faire rouler des automobiles qui s'alimentent électriquement par frottement du pare-choc sur des rebords de guidages. Le circuit routier pour enfants était né.

Des débuts poussifs

En 1946, en Angleterre, M.B.Francis crée une société de fabrication de jouets nommée "Minimodels LTD" et al'idée de placer des modèles réduits à moteur mécanique guidés sur piste. Les modèles appelés Scalex sont dévoilés en 1952. C'est en 1956 qu' une version électrique sur piste-guide est mise au point et présentée un an plus tard sous le nom de SCALEXTRIC. La commande des véhicules se fait par un bouton poussoir sur la piste, mais la motorisation s'avère imparfaite. 

En 1958, la marque est proposée au groupe Tri-Ang, qui perfectionne le système sous la forme que l'on connait aujourd'hui: motorisation issue du train miniature et poids adapté, commande par poignée ergonomiqu et piste modulaire. Le premier coffret "Tri-Ang" Scalextric sort en 1960 pour devenir un succès qui ne se démentira pratiquement plus. Cela posé, le nombre des collectionneurs reste bien plus important en Grande-Bretagne qu'en France.

La révolution numérique

Depuis les années 1960, l'échelle et la compatibilité des produits entre eux ont été conservés tout en évoluant. D'une part , les pistes analogiques standard on été améliorées et, d'autre part, l'apparition du numérique est venue révolutionner le jeu en permettant aux voitures de changer de piste et de rouler ensemble jusqu'à six petites autos électriques sur la même piste!



Le grand pont extensible ref A 229, avec talus de montée de 1966


Maserati grand prix 250 F en tôle de 1958

La quête de réalisme

On joue au Scalex comme si on était sur un vrai circuit automobile grâce à une panoplie complète d'accessoires et de nombreuses innovations techniques.

Le succès du jouet s'explique en partie par le réalisme des scènes que l'on pouvait composer avec les coffrets, les personnages et les accessoires de piste. Des ponts, des virages relevés, des pistes de ravitaillement, des stands de boissons, des tribunes de spectateurs, un cameraman, on s'y croirait!


Coffret anglais de la période Scalextric Minimodels commercialisé en 1957 et 58, avecdeux autos en tôle: une Maserati 250 F Grand Prix de 57 et une Ferrari. Le guidage des autos se fait au moyen de tresses en boucle, dispositif qui sera remplacé ensuite par 2 tresses et une pointe.




Un public bichonné

Dans les tribunes, un public varié assiste au spectacle et ajoute au réalisme. De tous âges et de tous genres, seul en couple ou entra amis, équipé d'un appareil photo ou soutenant son champion en agitant un drapeau, on entendrait presque leur clameur!







Pleins phares!



              

Scalextric est un des premiers fabricant britanniques à équiper ses modèles de phares électriques. La Lister Jaguar de 1961 en sera la première pourvue, suivie de l'Aston Martin, la Cooper F1, la BRM, la Porsche Spider et le Jaguar Type E.     

La Bentley, voiture mythique des sixties



En 1960, Scalextric reproduit à l'échelle 1:32 ème deux auto des années 1920-30 qui se démarquent de la production habituelle des des véhicules de course de l'époque. La Bentley 4.5 l (chère à John Steed de la série télévisée britannique "Chapeau melon et bottes de cuir") référence  c64 et l'Alfa Roméo référence C64 du catalogue anglais font aujourd'hui partie des modèles les plus recherchés par les collectionneurs. Ils sont les plus recherchés car les plus rares, avec la Bugatti en plastique injecté de la période Tri-Ang.  

 





Article de PASKY
2019